Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Estampes et illustrations anciennes
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
[Le règne de la jalousie]?
[Le règne de la jalousie]?
Titre[Le règne de la jalousie]?
Artiste(s)Eisen, Charles-Dominique-Joseph, 1720-1778 (dessinateur)
Jean Massard (graveur)
DescriptionCul-de-lampe allégorique représentant quatre personnages : une femme, deux hommes et un enfant. La femme donne le sein à l'enfant. Elle porte des ailes. Les serpents occupent une place prépondérante autour et dans l'image.
Inscription(s)Ch. Eisen inv. (en bas à gauche); Massard Sculp. (en bas à droite).
Date1772
Période18e siècle, troisième quart
Dimensions7 x 8 cm
TechniqueGravure en taille douce
Note(s)Titre factice tiré de l'image
Quatrième fascicule d'un recueil factice intitulé Histoires anglaises, tome 2, contenant des versions illustrées (Le Jay 1769, 1770 et 1772) des cinq histoires des Épreuves du sentiment, tome 2.
PositionPage 120
SourceArnaud, François-Thomas-Marie de Baculard d'. Adelson et Salvini : anecdote anglaise. Paris : Le Jay, 1772, [1]-120. [Cote : CSb PQ 1954 A7 A85 1769]
Séquence de l'illustration04/04
CommentaireDans le cul-de-lampe d'Adelson et Salvini, anecdote anglaise, le médaillon donne à voir des êtres terribles et n'a rien en commun avec l'aspect beaucoup plus serein des autres images de la série. En fait, dans les années 1770, les épreuves du sentiment seront poussées toujours plus loin avec l'approbation des critiques et du public, comme le montre Katherine Astbury en comparant Nancy à cette "anecdote anglaise" parue en 1772. L'intrigue exacerbe les effets néfastes de la jalousie en poussant l'artiste italien Salvini jusqu'au meurtre de Nelly, la fiancée de son ami Adelson, le jour même de leurs noces! Le cul-de-lampe dénonce donc la violence de la passion en multipliant les serpents et en montrant l'amour assassin, l'arme à la main, qui s'abreuve aux mamelles d'une terrible figure allégorique représentant la jalousie. Celle-ci sépare du pied les deux amis hors d'eux. Le carquois de l'amour à l'avant plan grouille de petits serpents prêts à mordre à l'exemple de ceux qui encadrent le médaillon.

Référence (s) : Monique Moser-Verrey, "L'anecdote historique en texte et en image: d'Arnaud et d'Ussieux", Eighteenth-Century Fiction 23: 4 (2011) ; K. Astbury, "Passion, sensibilité and Baculad d'Arnaud's Épreuves du sentiment", SVEC 2001 : 12, p. 423-428.
TypeImage
DroitsCollection Estampes et illustrations anciennes © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
No imageGR_CSbPQ1954A7A851769fasc.1-5_gr15
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^