Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Estampes et illustrations anciennes
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
Combat à coups de poing des insulaires de Hapaee.
Combat à coups de poing des insulaires de Hapaee.
TitreCombat à coups de poing des insulaires de Hapaee.
Artiste(s)Bénard, Robert, 1734-? (graveur)
DescriptionScène d'extérieur représentant deux indigènes, torse nu et le bras droit tendu vers l'adversaire, s'apprêtant à livrer un combat devant une foule assise.
Inscription(s)Combat à coups de poing des insulaires de Hapaee (en bas au centre); Benard direxit (en bas à droite); Pl. 15 (en haut à droite).
Date1785
Période18e siècle, quatrième quart
Dimensions18,5 x 25 cm
PositionEn regard de la page 309
SourceCook, James, Jean Nicolas Demeunier, et Charles Clerke. Troisième voyage de Cook, ou Voyage à l'océan Pacifique, ordonné par le roi d'Angleterre, pour faire des découvertes dans l'hémisphère nord [...]. Paris : Hotel de Thou, 1785. [Cote : CSb G 420 C66312 1785 t.1]
Séquence de l'illustration15/82
CommentaireVoici comment le récit présente la scène illustrée : Les hommes, qui avaient apporté ces provisions eurent soin de les étaler de la manière pittoresque, & ils allèrent ensuite se joindre à la multitude rangée en cercle, autour des pyramides. Des guerriers, armé de massues, de cocotiers, pénétrèrent ensuite dans l'enceinte, & défilèrent devant nous. Après avoir fait des évolutions, durant quelques minutes, ils se retirèrent, la moitié d'un côté, & et le reste de l'autre, & ils s'assirent. Ils entrèrent bientôt en lice, & ils nous donnèrent le spectacle de plusieurs combats singuliers. Un champion se levait, il s'avançait fièrement, &, par des gestes expressifs, plutôt qu'avec des paroles, il proposait un défi à la troupe opposée. Si l'on acceptait le cartel, ce qui arrivait ordinairement, les deux champions se mettaient en attitude de combattre, & ils se chargeaient mutuellement, jusqu'à ce que l'un ou l'autre avouât sa défaite, ou jusqu'à ce que leurs armes fussent brisées. À la fin de chaque combat, le vainqueur venait s'accroupir devant le Chef ; il se relevait ensuite, & s'éloignait. Sur ces entrefaites, quelques vieillards, qui paraissaient les juges du camp, lui donnaient des éloges en peu de mots ; & les spectateurs, sur-tout ceux qui étaient du côté du vainqueur, célébraient sa victoire, par deux ou trois cris de joie. p. 308.

Chercheur : Philippe Despoix.
TypeImage
DroitsCollection Estampes et illustrations anciennes © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
No imageGR_CSbG420C663121785v.1_gr15
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^