Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Estampes et illustrations anciennes
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
Enlèvement de Cora par Alonzo.
Enlèvement de Cora par Alonzo.
TitreEnlèvement de Cora par Alonzo.
Artiste(s)Sans nom
DescriptionScène d'extérieur représentant la jeune Cora s'évanouissant dans les bras d'Alonzo près d'un muret de pierres devant un volcan en éruption.
Inscription(s)Enlévement de Cora par Alonzo (en bas au centre); T.2 (en haut à droite).
Date1820
Période19e siècle, premier quart
Dimensions6,4 x 10,2 cm
PositionFrontispice
SourceMarmontel, Jean François. Les Incas, ou, La destruction de l'empire du Pérou. Paris : Chassaignon, 1820. [Cote : CSa 844.57 1820 v. 2]
Séquence de l'illustration02/03
CommentaireLa planche placée en frontispice du deuxième volume représente l'enlèvement de Cora par Alonzo au palais du soleil pendant une éruption volcanique, narré à la page 70. Marmontel décrit les réactions humaines à ce cataclysme naturel, notamment les vierges affolées et éperdues essayant de s'échapper du temple qui s'écroule tandis que le héros Alonzo, secoué plus violemment par sa passion amoureuse que par le séisme, franchit l'enceinte sacrée et enlève Cora qui s'évanouit dans ses bras. La longue description de la violence destructrice de l'éruption volcanique, comme métaphore de l'embrasement des amants, vient ponctuer leur rencontre et présider à leur union. Et Alonzo de s'exclamer : "Qui m'eut dit qu'un prodige, dont frémit la nature, s'opéroit pour nous réunir, et qui n'épouvantoit la terre, que pour nous dérober aux yeux de tes surveillans inhumains ?" .
Malgré la forte instrumentalisation du cataclysme naturel à des fins dramatiques dans le texte de Marmontel, les illustrations de l'enlèvement de Cora traduisent rarement la sublimité de la nature ; l'éruption volcanique, la destruction du temple et l'affolement des victimes n'étant pas au cœur du sujet représenté. Ici, la figuration extrêmement schématisée d'un volcan en éruption à l'arrière-plan, élément qui n'apparaît d'ailleurs pas indispensable à tous les illustrateurs et qui est parfois substitué par le palais en flammes, semble n'avoir d'autre fonction que d'attester sa valeur emblématique ou allégorique, voire sa fonction décorative.

Référence(s) : Peggy Davis, "Les images des éléments déchaînés dans les ailleurs fictionnels au tournant des Lumières : sublimité du paysage ou rhétorique des passions ?", Représenter la catastrophe à l'Âge classique : dispositifs, motifs, figures, Paris, Hermann (à paraître en 2012).

Chercheur : Peggy Davis.
TypeImage
DroitsCollection Estampes et illustrations anciennes © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
No imageGR_CSa844.57I1820v.2_gr1
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^