Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Estampes et illustrations anciennes
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
À notre bienfaiteur.
À notre bienfaiteur.
TitreÀ notre bienfaiteur.
Artiste(s)Eisen, Charles-Dominique-Joseph, 1720-1778 (dessinateur)
Ponce, Nicolas, 1746-1831 (graveur) ?
DescriptionCul-de-lampe représentant l'image du bienfaiteur sur un autel. Trois enfants sont devant lui et un des enfants tient une couronne.
Inscription(s)Ch Eisen inv. (en bas à gauche); n. ponce Sculp. 1770 (en bas à droite); A Notre Bienfaiteur (au centre).
Date1770
Période18e siècle, troisième quart
Dimensions7,2 x 8,3 cm
TechniqueGravure en taille douce
Note(s)Deuxième fascicule d'un recueil factice intitulé Fayel contenant les versions illustrées originales de Fayel, tragédie (Le Jay, 1770), Sidney et Volsan, histoire anglaise (Le Jay, 1770), Sélicourt, nouvelle (Le Jay, 1769), ainsi que la seconde édition illustrée de Anne Bell, histoire anglaise (Le Jay, 1769).
PositionPage 79
SourceArnaud, François-Thomas-Marie de Baculard d'. Sidney et Volsan : histoire anglaise. A Paris : Chez Le Jay, 1770. [Cote : CSb 843.59 A744f]
Séquence de l'illustration04/04
CommentaireLe cul-de-lampe de Sidney et Volsan figure, comme celui d'Anne Bell, un monument décrit dans le récit. Comme Volsan doit la vie ainsi que son établissement à Sidney, il a établit chez lui un "temple de la reconnaissance" (p. 74) pour engager sa famille à honorer son ami anglais. On y voit "son portrait entouré de génies caressans et couronné de fleurs, avec cette inscription : A NOTRE BIENFAITEUR" (p. 73). Volsan lui-même doute que les hommes soient dignes du nom qu'ils portent, mais il voit et aime son "cher Sidney dans chacun d'eux" (p. 73). De l'avis du narrateur, cet Anglais est un modèle que Richardson aurait pu imiter pour élaborer son "chevalier Grandisson que bien des gens ont traité de création romanesque" (Sidney et Volsan p. 7). Les bons exemples de l'amour du prochain sont gravés dans ces deux culs-de-lampe et s'offrent à la méditation du lecteur-spectateur en insistant sur les monuments décrits dans le texte pour son édification.

Monique Moser-Verrey, "L'anecdote historique en texte et en image: d'Arnaud et d'Ussieux", Eighteenth-Century Fiction 23: 4 (2011).
TypeImage
DroitsCollection Estampes et illustrations anciennes © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
No imageGR_CSb843.59A744f_gr6
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^