Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Estampes et illustrations anciennes
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
Ô chère moitié de mon âme ! lui dit Telasco en la saisissant et en la serrant dans ses bras, il faut mourir...
Ô chère moitié de mon âme ! lui dit Telasco en la saisissant et en la serrant dans ses bras, il faut mourir...
TitreÔ chère moitié de mon âme ! lui dit Telasco en la saisissant et en la serrant dans ses bras, il faut mourir...
Artiste(s)Desenne, Alexandre-Joseph, 1785-1827 (dessinateur)
Leroux, Jean-Marie, 1788-1870 (graveur)
DescriptionScène d'intérieur représentant Telasco et Amazili s'apprêtant à sacrifier leur vie alors que le palais est assiégé par les Espagnols.
Inscription(s)Les Incas (en haut à gauche); Chap. 10 (en haut à droite); A. Desenne del. (en bas à gauche); Leroux sculp. (en bas à droite); Ô chère moitié de mon âme! lui dit Telasco en la saisissant et en la serrant dans ses bras, il faut mourir... (en bas au centre).
Date1819
Période19e siècle, premier quart
Dimensions8 x 15 cm
PositionEn regard de la page 96
SourceMarmontel, Jean François. Œuvres complètes de Marmontel. Paris : Verdière, 1818-1819. [Cote : CSb PQ 2005 A1 1818 t.8]
Séquence de l'illustration01/04
CommentaireL'épisode du "suicide" de Telasco et Amazili pendant l'incendie du palais assiégé par les Espagnols s'inscrit dans le récit de la destruction du Mexique au chapitre X des Incas de Marmontel. Refusant de se soumettre aux conquistadors espagnols et à leur Dieu, les deux héros mexicains, serrés l'un contre l'autre, conviennent de se donner la mort et d'échapper à la honte et l'esclavage : "O chère moitié de mon ame! lui dit-il [Telasco] en la saisissant et en la serrant dans ses bras, il faut mourir, ou être esclaves. Choisis : nous n'avons qu'un instant. – Il faut mourir, lui répondit ma sœur". Aussitôt il tire une flèche de son carquois, pour se percer le cœur. "Arrête ! lui dit-elle, arrête ! commence par moi : je me défie de ma main, et je veux mourir de la tienne".
Animé par l'amour de l'indépendance et de la liberté, le couple amérindien incarne le modèle antique d'héroïsme et de sacrifice de soi. Le sujet de Telasco s'apprêtant à tuer Amazili avant de s'enlever lui-même la vie rappelle celui du groupe sculpté antique du Gaulois et de sa femme, un autre couple qui préfère la mort à l'esclavage. La représentation visuelle des corps évoquant la statuaire antique traduit aussi cette recherche de l'Antiquité : Telasco tend le bras gauche armé du bouclier et de l'arc à la manière du Gladiateur Borghèse ou de l'Apollon du Belvédère, tandis que ses compatriotes guerriers à l'arrière-plan à gauche, armés de boucliers et de lances, rappellent les scènes de batailles des bas-reliefs antiques telles les frises de l'Autel de Pergame. Les débris du palais qui jonchent le sol à l'avant-plan accentuent le thème de la destruction d'une civilisation antique.
Cet épisode du "suicide" de Telasco et Amazili connaît une fortune iconographique assez abondante et plutôt homogène dans les illustrations des Incas de Marmontel, bien que la composition de Desenne se singularise en insistant moins que d'autres sur le tumulte de l'incendie. Néanmoins, les représentations de cet épisode élisent le même instant prégnant, celui où les héros décident de renoncer à la vie et de mourir libres. Ce choix de l'instant permet d'insister sur le paroxysme de l'intensité dramatique, d'immobiliser le moment de crise et de représenter des gestes codés, comme une syntaxe scénique donnant à l'image sa fonction emblématique. Dans le récit de Marmontel toutefois, Telasco est incapable d'enlever la vie à celle qu'il aime et ultimement choisit la gloire de combattre les Espagnols pour la liberté.

Référence(s) : Peggy Davis, "La quête de primitivisme ou le doute envers la civilisation : l'illustration visuelle des Incas de Marmontel (1777) et d'Atala de Chateaubriand (1801)", Les Européens des Lumières face aux indigènes. Image et textualité, Études littéraires, vol. 37, no 3, été 2006, p.117-144. Peggy Davis, "Héroïsme et piété filiale dans les images des Incas de Marmontel", Le corps romanesque. Images et usages sous l'Ancien Régime, Presses de l'Université Laval, 2009, p. 351-370. Peggy Davis, "Les images des éléments déchaînés dans les ailleurs fictionnels au tournant des Lumières : sublimité du paysage ou rhétorique des passions ?", Représenter la catastrophe à l'Âge classique : dispositifs, motifs, figures, Paris, Hermann (à paraître en 2012).

Chercheur : Peggy Davis.
TypeImage;
DroitsCollection Estampes et illustrations anciennes © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
No imageGR_CSbPQ2005A11818t.8_gr4
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^