Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Estampes et illustrations anciennes
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
Arrête! commence par moi, je me défie de ma main, et je veux mourir de la tienne.
Arrête! commence par moi, je me défie de ma main, et je veux mourir de la tienne.
TitreArrête! commence par moi, je me défie de ma main, et je veux mourir de la tienne.
Artiste(s)Moreau, Jean Michel, 1741-1814 (dessinateur)
Launay, Nicolas de, 1739-1792 (graveur)
DescriptionScène représentant Telasco et Amazili s'apprêtant à sacrifier leur vie alors que le palais est assiégé par les Espagnols.
Inscription(s)J. M. Moreau delin. (en bas à gauche); N. De Launay Sculp. (en bas à droite); Arrête ! commence par moi, je me défie de ma main, et je veux mourir de la tienne (en bas au centre).
Date1777
Période18e siècle, quatrième quart
Dimensions9 x 13 cm
PositionTome I. En regard de la page 119
SourceMarmontel, Jean François. Les Incas ou, La Destruction de l'empire du Pérou. Paris : Chez Lacombe, 1777. [Cote : CSb PQ 2005 I5 1777]
Séquence de l'illustration03/11
CommentaireÉpisode du "suicide" de Télasco et Amazili pendant l'incendie du palais. Deux personnages enlacés, orientés à droite, devant le tourbillon d'une bataille et d'un incendie. Amazili porte la main droite à sa poitrine et tend le bras gauche vers l'avant. Télasco l'enserre de son bras gauche et de son bras droit, lève au ciel une flèche. Des armes sont à leurs pieds. À l'arrière-plan, des guerriers mexicains à droite et des soldats espagnols à gauche. La partie supérieure est faite de fumée et de flammes.
La figuration de cet épisode du "suicide" de Télasco et Amazili joue sur le mode temporel de l'immobilisation en fixant l'instant prégnant, c'est-à-dire le moment précédant le paroxysme de l'intensité dramatique. Le geste suspendu des protagonistes, qui préfèrent renoncer à la vie plutôt qu'à la liberté, exprime l'imminence de la mort :
"O chère moitié de mon ame! lui dit-il [Telasco] en la saisissant et en la serrant dans ses bras, il faut mourir, ou être esclaves. Choisis : nous n'avons qu'un instant. – Il faut mourir, lui répondit ma sœur". Aussitôt il tire une flèche de son carquois, pour se percer le cœur. "Arrête ! lui dit-elle, arrête ! commence par moi : je me défie de ma main, et je veux mourir de la tienne".
Télasco est toutefois incapable de maintenir cette volonté et l'amour freine son bras :
"Trois fois son amante l'implore & trois fois sa main se refuse à percer ce cœur dont il est adoré. Ce combat lui donne le temps de changer de résolution. ‘Non, non, dit-il, je ne puis achever. – Et ne vois-tu pas, lui dit-elle, les flammes qui nous environnent, & devant nous l'esclavage & la honte, si nous ne savons pas mourir ? – Je vois aussi, dit-il, la liberté, la gloire, si nous pouvons nous échapper'".
Cette valse-hésitation exemplifie une nouvelle conception, moins monolithique, de l'héroïsme à la fin du XVIIIe siècle, laquelle permet à la représentation du courage et de la vertu de cohabiter avec la sensibilité et la vulnérabilité du héros. L'héroïsme ici est de savoir mourir libre, que ce soit en se suicidant pour éviter l'esclavage ou que ce soit en combattant au péril de sa vie pour sa liberté. La représentation du couple mexicain se préparant à affronter l'épreuve de la mort invite à la méditation morale tout en contribuant au ressort dramatique du récit.

Référence(s) : Peggy Davis, "Héroïsme et piété filiale dans les images des Incas de Marmontel", Le corps romanesque. Images et usages sous l'Ancien Régime, Presses de l'Université Laval, 2009, p. 351-370. ; Peggy Davis, "Les Incas de Marmontel comme exemple des pratiques matérielles, sociales et interdisciplinaires de l'illustration", Eighteenth-Century Fiction 23: 4 (2011), p. 605-636 ; Peggy Davis, "Les images des éléments déchaînés dans les ailleurs fictionnels au tournant des Lumières : sublimité du paysage ou rhétorique des passions ?", Représenter la catastrophe à l'âge classique : dispositifs, motifs, figures, éd. T. Belleguic, B. de Baere, Paris, Hermann, 2012 (à paraître).

Chercheur : Peggy Davis.
TypeImage
DroitsCollection Estampes et illustrations anciennes © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
No imageGR_CSbPQ2005I51777_gr3
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^