Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Estampes et illustrations anciennes
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
À l'humanité.
À l'humanité.
TitreÀ l'humanité.
Artiste(s)Queverdo, François Marie Isidore, 1748-1797 (dessinateur)
Martinet, François-Nicolas, 1731-1800 (graveur)
DescriptionFleuron allégorique représentant dans un cadre champêtre une jeune fille pure et modeste qui affiche avec l'aide d'un petit Amour l'inscription l'Humanité".
Inscription(s)Citation placée entre deux filets sous le titre : "J'admire la Vertu: le Repentir me touche" ; Queverdo. 1767 (en bas à gauche); [F. Martinet, scu.] (en bas à droite); à l'Humanité (dans une banderolle au centre de l'image).
Date1767
Période18e siècle, troisième quart
Dimensions5,1 x 7 cm
Note(s)Quatrième fascicule d'un recueil factice intitulé Histoires anglaises, tome 1, contenant les versions illustrées originales (L'Esclapart, 1767) de 5 des 6 histoires des Épreuves du sentiment, tome 1. La cinquième histoire, Nancy, est tirée d'une publication plus tardive (Le Jay, 1772).
PositionPage de titre
SourceArnaud, François Thomas Marie de Baculard d'. Julie ou l'Heureux repentir : Anecdote historique. Paris : L'Esclapart, Duchesne, 1767. [Cote: CSb PQ 1954 A7 F2 1767 ]
Séquence de l'illustration01/04
CommentaireLe fleuron, qui orne toutes les pages de titre, dédie les histoires réunies dans le premier volume des Épreuves du sentiment "à l'Humanité". Cette inscription, visible uniquement à la loupe, unit dans un cadre champêtre un petit Amour à une jolie femme. Ce fleuron est signé et daté : Queverdo 1767, Massard Scu. Comme il orne toutes les pages de titre du recueil conservé ici à l'exception de l'histoire de Nancy qui semble importée d'ailleurs , il annonce aussi le grand thème du volume, soit l'amour admirable des héroïnes. D'ailleurs, la série des pages de titre de l'édition l'Esclapart et veuve Duchesne révèle d'emblée la logique du projet éditorial faisant alterner sagesse anglaise et sagesse française, mais le fleuron privilégie la contrée (country) anglaise d'où viennent les divines jeunes filles, pures, simples et honnêtes que d'Arnaud exalte dans ses préfaces pour confondre le "bel-esprit" des Françaises mondaines.

Référence(s): Monique Moser-Verrey, "L'anecdote historique en texte et en image: d'Arnaud et d'Ussieux", Eighteenth-Century Fiction 23: 4 (2011), p. 725-730.
TypeImage
DroitsCollection Estampes et illustrations anciennes © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
No imageGR_CSbPQ1954A7F21767fasc.1-6_gr12
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^