Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Paysages des Îles-de-la-Madeleine de 1973 à 1976
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Vers la gauche Vers la droite Vers le haut Vers le bas Résolution maximale Ajuster à la fenêtre Ajuster à la largeur Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
À l'été de 1974, dans un grand espace délaissé de l'ouest de l'île du Cap aux Meules, vieille maison abandonnée depuis un certain temps, tournant le dos au golfe du Saint-Laurent, à la gauche de l'image
À l'été de 1974, dans un grand espace délaissé de l'ouest de l'île du Cap aux Meules, vieille maison abandonnée depuis un certain temps, tournant le dos au golfe du Saint-Laurent, à la gauche de l'image
TitreÀ l'été de 1974, dans un grand espace délaissé de l'ouest de l'île du Cap aux Meules, vieille maison abandonnée depuis un certain temps, tournant le dos au golfe du Saint-Laurent, à la gauche de l'image
Autre(s) titre(s)Maison abandonnée, Les Caps
VueExtérieur
Vue vers le nord-ouest
Sujet(s)Québec (Province)
Île du Cap aux Meules
Les Caps
Architecture rurale
Architecture domestique
Maison madelinoise traditionnelle
Revêtement de bardeaux de cèdre
Collection(s)Les îles de la Madeleine en 1974
Note(s)Photographie: Camille Laverdière, 1974.07.28.
RésuméQuel est le lieu exact? Les Caps (CL01889A, CL01889B, CL02911A) ou la Belle Anse (CL05417A, CL05417B)?
Maison simple à deux étages, la façade transversale aux versants de 45° de la toiture, donnant sur la voie routière
la rallonge n'a été construite que plus tard lors de la croissance de la famille, avec un deuxième poêle de chauffage vu les hivers, que traduit la deuxième longue cheminée de briques. La rallonge s'accompagne d'une remise pour y déposer des objets divers, et d'une lucarne à rôle décoratif. À l'origine, le recouvrement de la toiture était constitué des mêmes bardeaux que ceux des murs, fixé sur voliges ou ces longues pièces de bois
les fines lattes utilisées étaient de cèdre ou de thuya, ces résineux légers, fendables et odorants, surtout vu leur résistance à la décomposition. Quant aux pièces bleues du toit, elles sont des matériaux de matière récente récemment appliqués. Rédigée par Camille Laverdière.
FondsDon de Camille Laverdière.
DroitsCollection Paysages des Îles-de-la-Madeleine de 1973 à 1976 © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
TypeImage
No imageCL01889A
Date de création2012-05-22
Dernière date de mise-à-jour2013-02-06
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^