Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Paysages des Îles-de-la-Madeleine de 1973 à 1976
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Vers la gauche Vers la droite Vers le haut Vers le bas Résolution maximale Ajuster à la fenêtre Ajuster à la largeur Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
Banc de sable ridé dans le couloir conduisant du havre de la Grande Entrée au sud-ouest, vers l'étang de Clarke au nord-est, à l'intérieur de la vaste étendue de sable appelée l'île de l'Est, à l'extrémité nord-est de la Péninsule-Madelinoise
Banc de sable ridé dans le couloir conduisant du havre de la Grande Entrée au sud-ouest, vers l'étang de Clarke au nord-est, à l'intérieur de la vaste étendue de sable appelée l'île de l'Est, à l'extrémité nord-est de la Péninsule-Madelinoise
TitreBanc de sable ridé dans le couloir conduisant du havre de la Grande Entrée au sud-ouest, vers l'étang de Clarke au nord-est, à l'intérieur de la vaste étendue de sable appelée l'île de l'Est, à l'extrémité nord-est de la Péninsule-Madelinoise
Autre(s) titre(s)Banc de sable vu du haut du rocher de l'Est
VueVue du versant donnant sur le nord, du cap du Nord-Est puisque ce dernier pointe dans cette direction
Sujet(s)Québec (Province)
Île de l'Est
Collection(s)Les îles de la Madeleine en 1974
Note(s)Photographie: Camille Laverdière, 1974.08.25.
RésuméLa dernière des collines rocheuses de la péninsule, petite de taille et au versant raide et dénudé dans sa moitié pointant vers le nord-est, se présente comme une roche sédimentaire argilitique rougeâtre, visible au bas de l'image, exploitée comme matériel d'empierrement sur l'autre versant de la colline (voir la photo no 283 à ce sujet). Quant aux rides du banc de sable, mis en place aux grandes marées lorsque la mer qui pénètre dans le havre de la Grande Entrée par le chenal du même nom s'engouffre à la tête du havre entre le pied de la colline rocheuse sur sa rive droite, et un cordon dunaire sur sa rive gauche. Les alluvions ainsi créées se rident, et à leur débouché dans l'étang de Clarke, se mettent en place sous forme d'une étendue deltaïque s'évasant. Rédigée par Camille Laverdière.
FondsDon de Camille Laverdière.
DroitsCollection Paysages des Îles-de-la-Madeleine de 1973 à 1976 © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
TypeImage
No imageCL01905A
Date de création2012-05-22
Dernière date de mise-à-jour2013-02-19
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^