Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Paysages des Îles-de-la-Madeleine de 1973 à 1976
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Vers la gauche Vers la droite Vers le haut Vers le bas Résolution maximale Ajuster à la fenêtre Ajuster à la largeur Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
Cailloux et blocs nord-côtiers, déplacés au présent endroit des Îles-de-la-Madeleine, soit par des icebergs de la grande période glaciaire des derniers milliers d'années (soit par l'activité glaciale qui s'ensuivit)
Cailloux et blocs nord-côtiers, déplacés au présent endroit des Îles-de-la-Madeleine, soit par des icebergs de la grande période glaciaire des derniers milliers d'années (soit par l'activité glaciale qui s'ensuivit)
TitreCailloux et blocs nord-côtiers, déplacés au présent endroit des Îles-de-la-Madeleine, soit par des icebergs de la grande période glaciaire des derniers milliers d'années (soit par l'activité glaciale qui s'ensuivit)
Autre(s) titre(s)Blocs glaciels d'origine fluvioglaciaire à Pointe-aux-Loups
VueVue de près du sommet d'un talus d'une falaise à la Pointe aux Loups, île aux Loups
Sujet(s)Québec (Province)
Île aux Loups
Bloc glaciel
Collection(s)Les îles de la Madeleine en 1974
Note(s)Photographie: Camille Laverdière, 1974.07.17.
RésuméLieu privilégié des Îles-de-la-Madeleine les courants y ont entraîné des débris appartenant au grand nombre de formations rocheuses de la Côte-Nord, par l'intermédiaire des icebergs détachés de la calotte glaciaire de Scheffer qui venait s'évanouir dans les eaux du golfe de la Magdelène du temps. De nos jours, la définition de la nature d'un certain nombre de cailloux et de blocs, tous plus ou moins arrondis par l'activité des eaux littorales, et la comparaison avec celle du soubassement rocheux de la Côte-Nord de Tadoussac vers l'aval, et aussi ceux de la côte vers l'intérieur des terres, permettrait de mieux s'assurer de la trajectoire de déplacement de ces blocs morainiques (et peut-être glaciels) ayant appartenus à la charge d'icebergs. Les courants marins de cette période devaient aussi longer la Côte-Nord vers l'amont, ensuite la Gaspésie jusqu'aux Îles-de-la-Madeleine vers l'aval. Rédigé par Camille Laverdière.
FondsDon de Camille Laverdière.
DroitsCollection Paysages des Îles-de-la-Madeleine de 1973 à 1976 © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
TypeImage
No imageCL01972A
Date de création2012-05-25
Dernière date de mise-à-jour2013-04-16
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^