Menu du site

Calypso Collections d'objets numériques  
  Paysages des Îles-de-la-Madeleine de 1973 à 1976
  accueil    parcourir    recherche:  recherche avancée    préférences    favoris    aide   
  english    español    deutsch 
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
Zoom avant Zoom arrière Vers la gauche Vers la droite Vers le haut Vers le bas Résolution maximale Ajuster à la fenêtre Ajuster à la largeur Pivoter vers la gauche Pivoter vers la droite Cacher/afficher la vignette
Aspect du littoral cette fois au sud-sud-est de la Grosse Île, s’étirant vers le nord-nord-est
Aspect du littoral cette fois au sud-sud-est de la Grosse Île, s’étirant vers le nord-nord-est
TitreAspect du littoral cette fois au sud-sud-est de la Grosse Île, s'étirant vers le nord-nord-est
Autre(s) titre(s)Littoral sud de la Grosse Île
VueVue de la côte falaisienne (tiré du francique falisa, puis du mot normanno-picard faleise)
Sujet(s)Québec (Province)
Grosse Île
Paysage côtier
Plage de cailloux
Collection(s)Les îles de la Madeleine en 1975
Note(s)Photographie: Camille Laverdière, 1975.07.10.
RésuméGrosse Île est la masse rocheuse nordique la plus importante, mais moins étendue que celle de l'île de la Petite Entrée au sud de l'Archipel-Madelinot, cette dernière étant éloignée de 35 km vers le sud-sud-est. Le matériel rocheux, ayant subi des pressions énormes de toutes parts, sous l'actuel froid hivernal, se laisse facilement débiter en cailloux et blocs qui se retrouvent en cônes et talus d'éboulis sur un haut de plage
la faible activité littorale de la lagune transforme à peine les débris en galets. Quant à la falaise livrée à de telles manifestations côtières, elle atteint une pente de 45°.L'activité littorale conduit ici avec facilité les blocs rocheux, gréseux, se heurtant les uns contre les autres, se brisant ainsi en éclats, ces derniers en sables de toutes les tailles
l'hiver venu, l'éclatement par le froid exerce non moins son rôle. Le paysage ainsi créé en est un d'étroites plages de débris, de falaises vives en matériel volcano-sédimentaire, ou de falaises herbeuses si la roche gréseuse se désagrège sur place et se voit envahir par la végétation. Rédigé par Camille Laverdière.
FondsDon de Camille Laverdière.
DroitsCollection Paysages des Îles-de-la-Madeleine de 1973 à 1976 © Direction des bibliothèques, Université de Montréal. Utilisation permise à des fins de recherche, d'étude et d'enseignement. http://calypso.bib.umontreal.ca/cdm4/droits.php
TypeImage
No imageCL02384A
Date de création2012-06-05
Dernière date de mise-à-jour2013-10-03
ajouter    lien direct retour aux résultats    précédent    suivant
réalisé avec CONTENTdm ® v.5.4 | Nous écrire au sujet des collections d'objets numériques 

^ haut ^